Alternance : un compromis parfait pour l’entreprise et le salarié ?

Posted by

L’image que nous avons de l’alternance a bien changé ces dernières années en France. Longtemps considérée comme la voie des plus faibles, elle a désormais la reconnaissance qu’elle mérite. Il faut bien avouer que c’est la formule idéale, aussi bien pour l’employeur que pour l’étudiant / salarié.

Quels sont les véritables tenants et aboutissants de cette option ? Faut-il préférer l’apprentissage ou le contrat de professionnalisation ? Autant de questions que se posera forcément un employeur ou un étudiant intéressé. Avec cet article, vous saurez tout ! Prêt ? C’est parti !

Quels avantages pour l’étudiant / salarié ?

L’un des principaux avantages est déjà cité… dans le titre. En effet, un apprenti dispose à la fois du statut d’étudiant et de salarié. Il suit à la fois des études classiques et travaille en tant que salarié dans l’entreprise qui lui a fait confiance. Une sorte de double vie qui apporte à la fois les connaissances théoriques et le concret sur le terrain. Dans le cas d’un CAP jardinier en apprentissage par exemple, l’étudiant ira en début de semaine à l’école et le reste en entreprise.

L’intérêt est donc évidemment financier, puisque l’étudiant peut poursuivre ses études tout en touchant un salaire. Idéal pour celles et ceux qui ont rapidement besoin de concret !

Et pour l’employeur, est-ce aussi avantageux ?

Et bien… oui. Toutefois, pour ce dernier mieux vaut choisir l’apprentissage et non le contrat de professionnalisation. Depuis la fin de l’année 2014, l’entreprise qui accueille un apprenti reçoit une prime de 1000€ dès la signature du contrat, et ce sans aucune contrepartie. Même si la somme peut sembler dérisoire pour les entrepreneurs lisant cet article, sachez que c’est plus d’un mois de salaire pour l’apprenti ! Une somme non négligeable.

Outre l’aspect financier, l’apprentissage permet à l’employeur de former l’étudiant à son mode de fonctionnement. Une fois libéré de ses études, ce dernier sera alors prêt à travailler sans aucune formation. 

Alors, conquis ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *